Mairie de Courchevel

Réhabilitation de la Croisette

Le bâtiment de la Croisette a été construit en 1971.
Crédit INEX-A
Ces perspectives ont été élaborées dans le cadre d’une étude de faisabilité. Des modifications sont susceptibles d’être apportées au projet.

La réhabilitation de la Croisette, bâtiment incontournable de Courchevel 1850, fait partie des projets majeurs portés par l'équipe municipale. Le projet, qui pourrait démarrer au plus tôt en 2020, permettrait de valoriser le cœur de station d'un point de vue architectural, mais aussi en proposant de nouveaux services à la clientèle.

Enjeux du projet

  • Animer davantage la station, notamment en après-ski ;
  • Améliorer l'attractivité à l'intérieur du bâtiment (lumière naturelle, dimension des espaces accessibles au public) ;
  • Faciliter les déplacements du public dans les différents niveaux (escalators, ascenseurs, signalétique, etc.) et l'accessibilité des personnes à mobilité réduite ;
  • Moderniser et améliorer l'intégration de la Croisette dans son environnement architectural et esthétique ;
  • Améliorer le fonctionnement en terme de disposition des locaux et de circulation (croisement de flux entre piétons et skieurs)
  • Réduire la consommation énergétique du bâtiment.

La méthode

En mai 2016, la Mairie a fait appel à un prestataire (cabinet INEX-A) pour réaliser des diagnostics (architecture, consommation énergétique, accessibilité PMR) qui ont été réalisés pendant l'été.
Une étude de faisabilité a ensuite débuté au mois de septembre 2016. Les élus référents, les services techniques et l'architecte ont ainsi rencontré les différents utilisateurs, la S3V (co-propriétaire), les locataires et les acteurs majeurs de la station afin que chacun précise ses contraintes, ses besoins futurs, des idées d'évolution...
L'architecte a ensuite présenté différentes propositions d'aménagement pour chaque niveau de la Croisette, qui se modifient et s'enrichissent en fonction des réactions des différents acteurs, l'objectif étant d'établir le projet le plus consensuel possible.

Le planning prévisionnel

  • 2018-2019 : Etudes
  • Au plus tôt en 2020 : Démarrage des travaux pour une durée de 3 ans (sans fermeture de la Croisette)

Le projet

Moderniser l'aspect architectural

  • Aménagement des avant-corps de bâtiment pour créer des extensions et redessiner les façades dans une écriture plus contemporaine avec des toitures deux pans
  • Rhabillage des 3 gares de télécabines Verdons, Chenus et Jardin alpin (obligation de les conserver en hauteur pour préserver la surface au sol sur le front de neige)
  • Création d'un grand mur "rideau" en verre côté pistes

Améliorer les services

Le projet permettrait la création de 5 000m2 : 6 mètres d'extension côté pistes au sud, décalage de la voirie côté Tovets au nord et sur-élévation du bâtiment.

  • Création d'un hall de 1500m2 avec vue sur les pistes : cet espace aurait vocation à accueillir des animations, notamment en fin de journée
  • Création d'un espace pour les usagers avec des consignes à skis
  • Création d'un parking souterrain pour les bus pour diminuer l'encombrement sur la place devant la Croisette
  • Déplacement des bureaux (S3V, ESF...) côté nord pour rendre la vue côté front de neige et faire rentrer la lumière naturelle dans la Croisette
  • Création d'une place de marché
  • Réunion des professionnels de santé dans un pôle médical plus accessible

Faciliter les circulations

  • Création de liaisons verticales entre étages grâce à des ascenseurs ou escalators
  • Amélioration des entrées de bâtiments, notamment côté Loze (suppression de la plateforme et élargissement de l'accès)