Mairie de Courchevel
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Mobilisation contre la fermeture d’une classe à l’école maternelle du Praz

Mobilisation contre la fermeture d’une classe à l’école maternelle du Praz

Le 24 février 2021

À 8h30 ce matin, jeudi 25 février 2021, les élus de Courchevel et une soixantaine de parents d’élèves se sont rassemblés devant le Groupe scolaire du Praz afin de contester la décision de fermeture d’une classe à l’école maternelle du Praz.

Alors que les effectifs de l’école maternelle du Praz observent une légère hausse depuis 3 ans, les  services de l’académie ont proposé de supprimer une des classes lors du Comité Technique Spécial Départemental du 22 février 2021. Suppression qui pourrait être confirmée lors du Comité Départemental de l’Education Nationale  le jeudi 25 février après-midi. Une décision prise malgré les différents courriers envoyés par Jean-Yves Pachod, Maire de Courchevel, depuis décembre à l’académie.

Pourquoi défendre le maintien de cette classe ?

  • Car les effectifs prévisionnels de l’école maternelle du Praz sont à la hausse pour la rentrée 2021, que ce soit pour le nombre d’élèves permanents ou pour le nombre d’élèves saisonniers pour la saison 2021-2022,
  • Car c’est une aberration pédagogique : supprimer une classe de maternelle, qui compte notamment des élèves en situation de handicap, va à l’encontre des principes d’éducation et de socialisation des plus jeunes,
  • Car une telle décision est un coup de massue, à l’heure ou la crise sanitaire oblige les équipes enseignantes et les services communaux à mettre en place des protocoles extrêmement contraignants pour éviter tout brassage et fermetures d’écoles,
  • Car c’est en totale contradiction avec la Loi pour une École de la confiance, promulguée en 2019 : l’école est depuis rendue obligatoire à 3 ans, mais l’académie décide de supprimer une classe de maternelle.

Cette décision de fermeture s’ajoute à une décision incompréhensible des services de l’éducation nationale : ouvrir les classes saisonnières seulement lorsque suffisamment d’enfants en maternelle arrivent dans la station, et non à date fixe comme auparavant.

Imaginez le parcours d’un enfant saisonnier entre 3 et 6 ans : en septembre 2021, il fera sa rentrée dans une première commune. En début de saison d’hiver, il rejoindra une nouvelle classe à Courchevel, avec un(e) nouvel(le) enseignant(e). Puis, à l’ouverture de la classe saisonnière, il changera à nouveau de classe et d’enseignant(e). A la fin de la saison, il repartira pour intégrer une nouvelle classe dans une autre commune.

  • Cette organisation n’est pas une réponse pédagogiquement et socialement acceptable pour des élèves de maternelle, qui ont besoin de stabilité lors de l’apprentissage des fondamentaux,
  • Une telle organisation ne fera que favoriser les brassages que nous nous efforçons de limiter depuis le déconfinement en mai 2020,
  • Une décision qui perturbera à la fois les enfants saisonniers, mais aussi les élèves permanents et qui empêchera les équipes enseignantes d’effectuer leurs missions dans de bonnes conditions.

  

Revenir à la liste d’actualités