Mairie de Courchevel

Forêts et agriculture

Agriculture

En été, la commune de Courchevel dispose de quatre alpages dont trois pour la fabrication du beaufort (AOP) ; l'un d'entre eux possède le label « beaufort d’alpage ».

Les alpages et leur correspondant

  • Ariondaz : Bernard Chardon
  • Les Avals : Christophe Broche (beaufort AOP et label beaufort d'alpage)
  • Pralong : Pascal Million (beaufort AOP)
  • Tania : Gilbert Villiod (beaufort AOP)

Chaque année, les élus municipaux se rendent dans les alpages pour rencontrer les exploitants et évoquer les projets d’amélioration des sites et de  l’outil agricole.

L'aide aux agriculteurs

La commune de Courchevel soutient l’activité agricole au travers notamment de la prime à l’hectare entretenu : ce système est mis en place pour les éleveurs qui entretiennent les prés dans les parties basses du territoire communal.

Renseignements auprès du Service Economie-Tourisme au 04 79 08 48 69

Espaces forestiers

La forêt occupe environ un cinquième du territoire de la commune (1161 ha) et elle s'étend entre 685 m et 2000 m d'altitude. Elle se compose de :

  • La forêt domaniale de la Dent du Villard (185 ha classés en réserve biologique dirigée et Natura 2000). Cette forêt n'a pas connu de coupe depuis 1896 ;
  • De forêts communales soumises au régime forestier du Praz, de la Rosière, du Bois de Ban et du Laition (totalisant 475 ha) ;
  • De forêts privées (365 ha).

Composition des forêts

  • Au dessus de 1 100 m : Epicéas 95 %, Sapins 2 %, Pins à crochet 3 %
  • Au dessous de 1 100 m : Mélange de pins et d'épicéas avec des feuillus (frêne, érable, sorbier, alisier, tremble, hêtre)

Gestion des forêts

Les forêts communales sont en grande partie gérées par l'Office National des Forêts selon un plan de gestion des espaces boisés classés visant les mêmes objectifs que ceux des bois labellisés PEFC dont la commune a obtenu le label. Ces objectifs sont les suivants :

  • Maintien du taux de boisement, toute coupe d'arbre étant compensée par des plantations
  • Prise en compte des attentes des différents usagers (propriétaires, gestionnaires, résidents, promeneurs...)

Le plan de gestion préconise une sylviculture permettant d'assurer le maintien et le renouvellement progressif de l'état boisé, d'améliorer la stabilité des peuplements vis-à-vis des risques naturels (vent, chutes de neige lourde...) et d'améliorer la qualité paysagère.

Entretien et élagage

L'ONF gère la forêt communale en futaie jardinée par bouquets car les arbres appartiennent à des classes d'âge différentes et sont de tailles très variées. Les coupes de la forêt communale sont achetées par des scieurs de la Tarentaise. Le bois est utilisé pour la menuiserie, la charpente et le coffrage. Des lots d'affouage sont périodiquement attribués aux habitants de Courchevel pour le bois de feu (voir ci-dessous).
Les interventions sylvicoles, ainsi que l'enlèvement des bois morts ou dangereux sont habituellement réalisés par tracteur.
Les forêts privées, quant à elles, font l'objet de récoltes ponctuelles pour le bois de chauffage mais sans stratégie de gestion particulière.
Les arbres des aménagements paysagers urbains sont entretenus par le service municipal des Espaces Verts. Les feuillus sont taillés avant l'hiver pour les renforcer et éviter la casse de branches par la neige.

Le bois d'affouage

Le conseil municipal accorde aux habitants la possibilité de se procurer le bois nécessaire à leur chauffage domestique en le prélevant dans la forêt communale en contre partie d’une demi journée de « corvée ». Les lots, d'un volume unitaire d'environ 5m3, représentent des coupes de moindre qualité et sont délivrés à une trentaine de personnes par an.

Chaque année, une liste d’inscription est ouverte en mairie. Une demi-journée de corvée est organisée ayant pour but le nettoyage et le défrichage de prés, de chemins ou de ruisseaux.

CONTACT

Service Economie Tourisme
Tel. 04 79 08 48 69